Calendrier

cycle de conférences en histoire de l'art

x
Lundi 18 Décembre 2017 19:30
Clics : 327

L’Art et le pouvoir sont indissociablement liés. Depuis la nuit des temps, le pouvoir a détourné l’art à son profit. Des monuments de Ramsès II à la propagande nazie, en passant par la Contre-Réforme de l’Eglise et Louis XIV, le détournement des images et des mots alimente une vérité, celle de son commanditaire…

 


Toutes les formes de pouvoirs (monarchies, idéologies religieuses, institutions financières…) ont utilisé l’architecture, la peinture, la sculpture, la littérature et la musique pour donner une image séduisante, voire glorieuse de la personnalité qui exerce le contrôle sur le peuple. Dans de nombreux cas –toutes époques confondues – cette attitude propulsera l’art à son plus haut degré.

Ce contrôle de l’art est très important. Monarchies absolues et régimes totalitaires ont conscience que les artistes, s’ils ne sont pas canalisés, peuvent se retourner contre eux. Face à l’Art officiel, existe l’Art engagé, celui qui dénonce la violence et l’horreur de la guerre. Celui-ci exprime la résistance à l’oppression. Avec le temps, d’autres formes d’art apparaissent. Le cinéma possède une grande puissance évocatrice. Mais attention, là aussi subsiste la tentation de le détourner…
Il appartiendra à l’histoire –et à vous- de rétablir la part des choses !

 

Lieu : Bibliothèque de Jodoigne
Contact : 010/811515
Cycle de 7 séances animé par Fabien De Roose, historien et fondateur de l’asbl DédalePremière séance le lundi 18 septembre 2017 à 19h30 à la Bibliothèque de Jodoigne.PAF : 70 euros pour le cycle / 10 euros par séance Les cours se donn

Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur