Imprimer

Grippe aviaire

Depuis le 15 novembre 2020, les exploitations professionnelles et les détenteurs particuliers de volailles doivent confiner ou protéger leurs animaux...

Les volailles et autres oiseaux (hormis les ratites) captifs des détenteurs particuliers et des exploitations professionnelles doivent être confinés (à l’intérieur) ou protégés (grâce à des filets) de façon à éviter les contacts avec les oiseaux sauvages.

On entend par volailles : les poules, dindes, pintades, canards, oies, cailles, pigeons, faisans, perdrix et oiseaux coureurs (ratites) élevés ou détenus en captivité en vue de leur reproduction, de la production de viande ou d'œufs de consommation ou de la fourniture de gibier de repeuplement.

Mesures complémentaires de l’AFSCA :

1) L’accès à tout endroit où sont détenus des volailles ou d’autres oiseaux captifs est interdit à tout véhicule, toute personne et tout matériel qui, dans les 4 jours précédents :
      -soit a été en contact avec des volailles ou autres oiseaux captifs détenus dans une zone à risque,
      -soit s’est rendu dans un endroit où sont détenus des volailles ou d’autres oiseaux captifs, dans une telle zone à risque.
2) Le nourrissage et l’abreuvement de volailles et des autres oiseaux captifs doit se faire à l’intérieur ou de façon à rendre impossible le contact avec les oiseaux sauvages.
3) Il est interdit d’abreuver les volailles et les autres oiseaux captifs avec de l’eau de réservoirs d’eaux de surface ou l’eau de pluie accessibles aux oiseaux sauvages, à moins que cette eau ne soit traitée pour garantir l’inactivation des virus éventuels.
4) Tout moyen de transport et matériel servant pour le transport de volailles, d’autres oiseaux captifs, d’œufs à couver ou d’œufs de consommation doit être nettoyable et désinfectable ou à usage unique. Il doit être nettoyé et désinfecté avec un biocide autorisé après chaque transport et chaque collecte.
5) Chaque maladie ou mortalité anormale chez les volailles doit immédiatement être examinée par un vétérinaire
Le consommateur n’encourt toutefois aucun risque et la viande et les œufs de poules peuvent être consommés en toute sécurité.

Informations complémentaires sur http://www.afsca.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/grippeaviaire/particuliers.asp

Poules confinement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur